Voyage scolaire

Le centre

Nous sommes arrivés à destination, un très bon accueil au centre des Lutins. Nous avons fait la connaissance de Willy et Patricia les directeurs du centre et de Cédric qui nous accompagnera et qui organise les sorties. Nous sommes montés dans nos chambres avec les valises et nous avons découvert les chambres. Il y avait la douche, les deux lits normaux et le lit superposé. On a mangé avec les personnes âgées. Après on a défait les valises. Nous avons vu notre classe. Le mardi les collégiens sont venus et des universitaires sont venus le mercredi. Les lycéens qui viennent de Suisse sont arrivés le vendredi.

Tiphaine Gabin

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image

Le char à voile

Le char à voile se compose de trois roues, une voile, La baume, l'écoute, l’essieu, La latte, Le mât, le palonnier, les poulies, le siège et le timon. C'était le lundi après-midi. Nous avons fait deux groupes. Nous avons monté le char à voile. Puis nous avons fait des circuits. Ensuite nous avons démonté. Puis un petit goûter et retour au centre.

Clément et Nathanaël

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image

L’Optimist du mardi matin

Mardi matin, nous sommes allés à l'Optimist. À l'arrivée, on a vu les moniteurs qui s'appelaient Charles et Nathalie. Après on a mis les gilets de sauvetage. Après on a préparé les bateaux pour aller sur l'eau. Puis on a pris le gouvernail, la dérive et les rames. Nous nous sommes entraînés sur la plage. On est monté dans les bateaux et on a mis le gouvernail et la dérive dans l'eau. Après le moniteur a accroché tous les bateaux ensemble mais il y avait beaucoup trop de vagues donc on est retourné vers la plage. Comme le bateau ne pouvait pas aller trop près de la plage, du coup on a sauté dans l'eau.

Maélie Kélia

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image

La pêche à pied

C'était le mercredi après-midi à la plage de Barbâtre. Nous avons utilisé une épuisette et des sceaux. A la pêche à pied, nous avons péché des gros crabes, des bigorneaux, des bernard-l'hermite, des pâtelles, des huîtres et des palourdes. Nous avons marché sur les rochers. Il y avait de la vase et on s'enfonçait. Quand nous avons levé des rochers, il y avait des poissons et des crevettes dessous. Des fois, il y avait des petits crabes.

Isalis Hugo

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image

L’optimist du mardi après-midi

Mardi après-midi, nous sommes arrivés à la plage des Dames. Nous avons été dans les vestiaires pour mettre les combinaisons. Ensuite Charles a mis les voiles sur le bateau et nous a expliqué comment mettre la dérive et comment faire pour avancer. Il faut tirer sur l'écoute. Puis il nous a mis à l'eau il nous a accroché en file indienne. Puis au large on s'est détaché et on a dirigé notre bateau. On est revenu sur la plage, on a tout rentré puis on a été se changer et on est parti.

Manon Tatiana

L’Observation de la pêche

Nous avons observé les animaux que nous avons péché dans la mer. Nous avons écrit sur une feuille ce que nous avons péché. Exemple : crabe, poisson, crevettes, bernard-l'hermite et bigorneaux. Nous avons aussi dessiné les animaux.

Eva Valentine

L’ostréiculture

A l'ostréiculture, nous avons découvert qu'il y a besoin d'une poche pour mettre les huîtres et une table pour poser la poche et la fixer. Quand elles sont grandes, on les trie par taille à la cabane d'ostréiculture. On enlève les microbes en les mettant dans des bassins d'eau chaude. Puis ils les mettent en vente.

Mattéo Manon

La course d'orientation

On a été répartis en quatre équipes. On est allé dans le bois de la Chaise et sur la plage des Dames. Il y avait 13 énigmes principales et une énigme bonus qui consistait à trouver 5 coquillages différents. On devait prendre des photos à certains endroits. Nous sommes allés sur la pointe de Saint-Pierre et devant la grotte Saint-Pierre.

Félix Aaron

Le Gois

La particularité du Gois, c'est que l'eau recouvre la route à marée haute. Autour de la route, il y a de la vase. On peut y pêcher. Tous les ans, il y a des gens qui restent coincés toutes les 6 heures. Heureusement, il y a des poteaux et un restaurant qui surveille. Derrière la route, il y a une digue pour protéger l'île de Noirmoutier. Mais en 2010 la digue a failli casser à cause de la tempête Xynthia. Sur la côte, des maisons ont été recouverte et il y a eu des morts.

Eline Noé

La veillée

Nous sommes arrivés et on a vu « Pied qui pue ». Il nous a montré des cartes et on avait plusieurs ateliers. Il y avait l'atelier du naufragé, l'île du Muet, l'île des artistes et l'île des oiseaux. Parfois on devait lire un papier et on devait le dessiner et si on gagnait, on avait un diamant. On devait mimer à l'île du Muet. A la fin, on devait compter les diamants de toutes les équipes pour gagner. À la fin, on avait un trésor de bonbons. C'était trop bon !

Pierre Anaé

La laisse de mer

Nous avons été sur la plage essayer de trouver où s’est arrêtée la mer. Nous avons repéré où s'est arrêté la mer : c'est où il y a de grosses boules d'algues mouillées. Les marées sont toutes les 6h. Il y a 2 marées hautes et 2 marées basses par jour. Nous avons fait du land art. Un land-art est une œuvre d’art fabriqué avec des choses que l’on trouve dans la nature. Il y avait un poisson, un terrain de foot en bateau, une tour avec des algues, etc ….

Marceau Clément